Il s’est tenu du 23 au 24 Mai 2022 à Rotana un séminaire Technique sur l’extension de la couverture Sociale aux populations non encore couverte en Afrique. Ce séminaire était ouvert par la Ministre de l’emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Claudine Ndusi du séminaire en partenariat avec l’association internationale de la Sécurité Sociale et la Caisse Nationale de Sécurité sociale. Plusieurs pays membres de l’AISS ont pris part active à cette messe dont le Congo Brazzaville le Gabon, le Cameroun, le Tchad et la République Centrafricaine,les îles Comores et naturellement la RD Congo.

A l’ouverture des travaux deux interventions étaient retenues à savoir le mot de bienvenue du Directeur Général de la Caisse le Docteur Jean Simon Mfuti Kiaku et celui de la Ministre de l’ETPS Claudine Ndusi M’Kembe.

Premier à prendre la parole, le DG a.i de la Caisse le Docteur Jean Simon Mfuti et Président du.bureau de liaison de l »Association Internationale de la sécurité sociale Afrique Centrale .il a indiqué que l’extension de la couverture Sociale apparaît comme un devoir qui s’impose à toutes les nations à travers leurs systèmes de sécurité sociale. C’est un véritable enjeu de développement qui est au centre des priorités des gouvernements. Par ailleurs la Ministre Ndusi a appelé les participants à donné le meilleur d’eux même et formuler des recommandations qui iront dans le sens à constituer des nouveaux repères à l’extension de la couverture Sociale des populations non encore couvertes en Afrique Centrale.

Après ces temps, s’en ont suivi des travaux devant aboutir à la mise en œuvre des stratégies pour l’extension de la couverture Sociale des populations non encore couvertes. Chaque pays représenté à peint le tableau de sa propre expérience pour l’extension de la couverture Sociale.

A l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées. Il s’agit de la nécessité de mettre en place un groupe d’études chargé d’élaborer des termes de référence, mettre en place des politiques et stratégies pour identifier les populations non couvertes, rendre obligatoire l’assujettissement des groupes difficiles à couvrir et mener des études au préalable.

Pour sa part, le DG a.i.de la CNSS a indiqué que durant les travaux, les participants ont reconnu l’absence d’un cadre juridique légal, le caractère facultatif de l’assurance volontaire, l’absence de la culture de la Sécurité Sociale, le manque d’organisation des populations cibles et la précarité de leurs revenus sont autant des facteurs d’entraves. Il s’est toutefois vu heureux de la mise en place des stratégies qui pourront élargir la couverture Sociale. Enfin,le Secrétaire général du Ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Représentant personnel de la Ministre empêchée a invité le Directeur Général a.i.de la CNSS Jean-Simon Mfuti et le Conseil d’administration à la mise en application d’urgence des recommandations formulées. Pour lui, la Caisse peut compter sur le ministère sur la mise en œuvre de toutes les stratégies épinglées.